Saison 2020 du 4 avril au 1er novembre

Visiter

Une aventure amusante et ludique aux Caves de la Mignonne à Sancerre.
Dans cette ancienne carrière souterraine, vous remonterez le temps pour être immergé dans la mer qui recouvrait Sancerre et ses environs, il y a environ 160 millions d’années. Vous serez guidé par les commentaires du professeur Yves Coppens et par son assistant. 19 vidéos vous permettront animeront votre aventure.
Fossiles étranges, outils taillés par les premiers hommes, formation du paysage et des terroirs… mais aussi une immersion au casque de réalité virtuelle !
Une expérience unique, à vivre en entre amis ou en famille, à tout âge !

Ouvert du 4 avril 2020 au 1er novembre 2020.

Durée de la visite : 1h00

Horaires

AVRIL, MAI, JUIN, SEPTEMBRE, OCTOBRE :
Ouvert le samedi et le dimanche de 10h30 à 12h puis de 14h à 17h30. Fermé les autres jours.

JUILLET ET AOÛT :
Ouvert du mercredi au dimanche de 10h30 à 12h puis de 14h à 17h30. Fermé les autres jours.

Tarifs

Adulte : 6,90€
Tarif réduit sur justificatif (étudiant, demandeur d’emploi, handicapé, groupe de 15 personnes minimum) : 5,50€
Enfant à partir de 6 ans : 3,90€
Enfant de moins de 6 ans : gratuit

Groupe scolaire de 20 personnes minimum : 3.00€. Visite guidée sur réservation, en supplément.

Pour les scolaires, ouverture possible en semaine toute l’année sur réservation préalable.

Propulsé par HelloAsso

Informations sur

Terroir

Le sancerre est un vin d’appellation d’origine contrôlée produit dans les environs de Sancerre, dans le département du Cher et la région Centre-Val de Loire. Il se présente dans les trois couleurs. Ces vins ont été classés en AOC par le décret du 14 novembre 1936 pour les blancs et par le décret du 23 janvier 1959 pour les rouges et les rosés.

Géologie

La faille de Sancerre impacts directement la formation du paysage local mais aussi national avec une incidence sur le parcours de la Loire.

Géographie

Sancerre se situe à la limite orientale du département du Cher et de la région Centre-Val de Loire, limitrophe du département de la Nièvre et de la région Bourgogne dont elle est séparée par la Loire. Le canal latéral à la Loire traverse le territoire communal.

Paléontologie

Des vertèbres de reptiles marins exceptionnelles donnent lieu à des questionnements scientifiques… Qui sait, de futurs articles sur les monstres du Sancerrois ?!

Hébergement

Cliquez ici pour accéder à la liste des hôtels et autres solutions d’hébergement à Sancerre.

Venir à Sancerre

2h00 en voiture depuis Paris via l’A6 puis l’A77.
2h00 en train depuis Paris depuis la gare Paris-Bercy jusqu’à la gare de Tracy-Sancerre.

Restauration

Cliquez ici pour accéder à la liste des restaurants à votre disposition dans le Sancerrois.

0
0
0
0

Fermeture des Caves de la Mignonne : pourquoi la Maison de la Géologie n'ouvre pas ses portes. Le point sur l'Association des Géologues du Sancerrois (AGS).

Chers soutiens, chers adhérents,

Créée en 2013, l’AGS va renouveler son Bureau fondateur dans les jours prochains.

Déjà 7 ans, il est temps que l’on nous succède.

De la création du circuit géologique Sancerre Jurassic Tour à la naissance de la Maison de la Géologie parrainée par Yves Coppens, nous espérons avoir fait notre part et de notre mieux même si c'est assurément perfectible. Nous n’arrêtons rien, nous aiderons toujours mais différemment.
Nous sommes très fiers et honorés d’avoir vu l’énorme énergie, l’immense volonté et le grand savoir de chacun des aidants. Nous tous bénévoles, permettre ces réalisations est extraordinaire, inespéré. Être le porte-parole des adhérents, et, aussi, leur défenseur, est une grande chance et une grande satisfaction.
Des liens d’amitiés forts naissent de ce genre d’aventure et nous tenons à saluer particulièrement les engagements de Stéphan, Serge, Francis et Nicolas... pour ne citer qu’eux mais tant d’autres membres de l’AGS et de soutiens sont dans nos pensées.
Peu à peu nous avons, vous avez vu, les projets grandir. Il est temps de passer la main, après 7 ans, et de regarder les activités créées prendre leur envol.
Un des buts constitutionnels de l’AGS était de créer un « musée géologique du Sancerrois ». Cela est chose faite, et un circuit géologique pour voir le vignoble autrement, le Sancerre Jurassic Tour, est depuis des années actif, étoffant les propos de la Maison la Géologie. Objectifs atteints pour nous !

Espérons, cependant, que les acquis ne soient pas remis en cause dans le futur, par des problématiques actuelles.

En effet, le 10 mars 2020, le SDIS de Bourges, est venu faire une visite de la sécurité de l’ensemble des Caves de la Mignonne.
Un avis défavorable à l’ouverture au public a été prononcé par le SDIS à l’issue de la visite. Le procès-verbal a été fait le 9 avril. Une mention « dangereux » a notamment été ajoutée, aux autres notifications de mise en conformité demandées.
Cela n’aurait apparemment pas dû être une surprise, en découvrant lors de la visite de sécurité, que cela faisait suite à de nombreuses notifications passées de travaux de mises en conformité à prévoir, cela dans des rapports précédents, lors des visites qui se font tous les 3 ans.
Un peu comparable, pour prendre une image, à un « contrôle technique automobile » mais version pour établissement recevant du public (ERP).
Les avis « favorables » précédemment délivrés dans le passé lors des visites de sécurité n’enlevaient donc pas pour autant les points inscrits, qu’il aurait fallu lever.

Notre amertume réside dans le fait que l’Association des Géologues du Sancerrois n’a jamais été informée de ces notifications passées et de l’existence de ces procès-verbaux. L’ERP des Caves de la Mignonne était soi-disant apte à recevoir du public sans signalement particulier.
Le projet associatif de la Maison de la Géologie arrivait au bon moment afin de permettre, ainsi que d’autres activités actuelles, tels que les mariages organisés par Charles Design - lui aussi très impacté et avec lequel nous exprimons toute notre solidarité - de réhabiliter les Caves de la Mignonne, de leur donner un second souffle.
Exposer « le contenu dans le contenant », des fossiles, des roches, dans une ancienne carrière de roches datées de 160 millions d’années, un chouette concept. Il doit vivre.
Nous avons donc été confortés de faire des travaux d’aménagement, que nous n’aurions évidemment pas réalisés dans l’immédiat, si nous avions su en toute connaissance de cause qu’une « épée de Damoclès » pesait au-dessus de cette ancienne carrière magnifique.
Un patrimoine local unique mais aussi un centre économique, social et culturel local, tellement important à préserver et à faire vivre. Faire rester les gens sur le territoire plus longtemps avec des activités nouvelles, ce sont des repas supplémentaires achetés, des nuits d’hôtels, en gîte ou chambre d’hôtes en plus, c’est toute une économie parallèle qui est touchée. 150 convives à un mariage organisé aux Caves de la Mignonne, c’est du vin de vendu, des repas traiteurs, les boutiques des commerçants qui tournent et ainsi de suite… Nous sommes tous des acteurs importants du territoire et nous sommes tous directement ou indirectement impactés par la fermeture d’un lieu évènementiel.

Sans la crise sanitaire, nous espérions ouvrir la Maison de la Géologie le 4 avril 2020, notre salariée, paléontologue, engagée pour cela, prête à vous guider à travers l’histoire géologique du Sancerrois.

L’avis défavorable, sans compter la mention « dangereux » implique nécessairement de réaliser des travaux de mise en conformité.
Cependant, on peut avoir l'opinion que les Caves de la Mignonne ne semblent pas plus, et pas non plus moins dangereuses qu’avant.
Le site paye certainement le prix administratif du cumul des notifications des procès-verbaux au fil du temps, et bien sûr, il faut faire quelque chose pour ne laisser planer aucun risque.
Déception aussi car comme l’indique le procès-verbal, ces travaux peuvent être faits dans le délai légal de 3 ans, jusqu’à la prochaine visite du SDIS. L’avis défavorable n’étant pas en soit, une fermeture administrative : il eut donc peut-être été envisageable de trouver une solution conciliante pour ne pas fermer les Caves de la Mignonne au public, dans leur intégralité, tout en réalisant les travaux.

Malheureusement, comme beaucoup l’ont déjà remarqué en mairie, la municipalité de Sancerre a pris un arrêté municipal pour interdire au public d’accéder aux Caves de la Mignonne, sans concertation préalable.
Nous espérions éventuellement, que des échéances courtes soit données, à qui de droit, pour que des devis signés soient présentés, plutôt que de stopper jusqu’à la réalisation des travaux, l’ouverture du site et donc toutes les manifestations qu’il habite.
On peut parfaitement comprendre et respecter le principe de précaution, c'est nécessaire, mais l’administratif fait aujourd'hui très mal à toutes les activités du lieu.

Nous concernant directement, des plans de réalisation de l’espace de la Maison de la Géologie sont demandés par le SDIS pour compléter notre dossier. Nous tâchons de les faire réaliser au plus vite, la situation Covid-19 étant ce qu’elle est. Le SDIS a d’ailleurs salué nos efforts sur la sécurité dans la Maison de la Géologie, lors de la visite du 10 mars. Il faut néanmoins ajouter à ces salutations positives, une visite de contrôle supplémentaire d’un organisme agréé. Le devis est signé depuis avant le confinement. Nous attendons donc que cela soit fait dans les prochains jours.
La modeste Maison de la Géologie, parrainée par l’illustre paléontologue Yves Coppens, prêtant aussi sa voix dans un parcours vidéo commenté, est installée dans une petite partie des Caves de la Mignonne, cela représente environ 120m2.
Espérons vite conforter le fait que cet espace ne présente pas de danger. Dans ce cas, souhaitons que l’accès au public soit vite possible, avec une main levée partielle de l’arrêté, pour la Maison de la Géologie, que pourrait acter la municipalité de Sancerre.
Sauver la saison dans ce contexte difficile serait vraiment un moteur de reprise important, sans compter que nous sauverions le poste de notre salariée. Cela paraît malgré tout compromis.
En attendant que les choses puissent s’éclaircir, souhaitons évidemment aussi que l’ensemble du site rouvre avec une date précise.

La situation est bien triste, après tant de temps passer à proposer au territoire ce projet culturel, profitable au tourisme pour donner aux visiteurs une activité supplémentaire afin de les garder encore plus longtemps sur place (tourisme déjà cruellement impacté désormais par la crise sanitaire); profitable aux scolaires; ayant du sens pour renforcer encore plus le lien entre le terroir viticole et l’impact de la géologie sur ce dernier, vecteur de label; utile pour être une vitrine très exhaustive de la paléontologie et de la préhistoire locale (saluée par bon nombre de scientifiques).
Le Sancerrois ou plutôt le « grand sancerrois » car la géologie n’a pas les mêmes étendues, a bien des raisons et des intérêts de mettre en avant les trésors de son sous-sol. Vous trouverez également, ci-après, une lettre récapitulative sur les enjeux du Dr. Nicolas Charles (géologue) et de l’AGS.

Et vous êtes nombreux à être convaincus de l’importance des sciences géologiques, si l’on en croit votre aide et vos encouragements ! Nous vous en remercions !

C’est le moment, plus que jamais, de vous faire connaître pour aider l’association à assurer la continuité de ce qu’elle propose aujourd’hui. Plus le nombre d’adhérents est conséquent et plus l’énergie est répartie pour avancer vite. Plus nous nous réunissons, plus la pérennité est renforcée.

En souhaitant une longue vie aux activités de l’Association des Géologues du Sancerrois !

Valentin Carayol (président) et Alexandre Polanowski (trésorier)

-----------------------

Des terroirs, des paysages, des pierres et des hommes : le Sancerrois vu par le géologue.

Douces rondeurs des collines, coteaux ensoleillés porteurs d’un vignoble à la renommée mondiale, un fleuve resté sauvage dominé par une cité médiévale de caractère, le Sancerrois est une région aux multiples atouts naturels et culturels où la douceur de vie participe à son attrait touristique. Le Sancerrois possède une palette de paysages et de terroirs façonnés par l’Homme, certes, mais plus fortement au cours du temps par un élément discret à l’origine de tout ou presque : la géologie.
Cette science qui étudie le sous-sol et l’histoire de notre planète est largement méconnue du grand public, elle qui pourtant est utile à notre quotidien en permanence : accès à l’eau potable, ressources minérales, gestion des risques naturels, appui à l’aménagement du territoire… La géodiversité qui représente l’ensemble des éléments des sous-sols, sols et paysages qui, assemblés les uns aux autres, constituent des systèmes organisés, issus de processus géologiques participe avec la biodiversité au patrimoine naturel. En effet, le sous-sol a un impact direct sur la vie en surface, sur les paysages (vallée de la Loire, butte de Sancerre, coteaux d’Amigny ou Crézancy), sur l’occupation humaine d’un territoire et son histoire, sur les terroirs et les produits associés (vins de Sancerre, Chavignol), ou sur son architecture (matériaux).
Le développement toujours plus important de l’œnotourisme et de l’écotourisme est une bonne occasion de faire connaître le patrimoine géologique d’un territoire, ce qui englobe tous les objets et sites qui symbolisent la mémoire de la Terre. L’Association des Géologues du Sancerrois (AGS) et la Maison de la Géologie ont vocation à faire le lien entre la géologie et les éléments du paysage, l’histoire, la culture, et les terroirs du territoire de Sancerre. Mieux comprendre l’origine de notre environnement est capital pour mieux le protéger et le transmettre aux générations futures. La compréhension et le porter à connaissance du patrimoine géologique local à travers des activités géotouristiques (sorties géologiques et géo-œnologiques sur le terrain) mais aussi culturelles (exposition de roches et de fossiles régionaux, conférences et animations autour de la géologie du Sancerrois) sont essentielles à n’importe quel territoire soucieux de montrer toutes ses facettes.
Destinée aux amateurs comme aux plus scientifiques d’entre nous désireux de mieux comprendre son territoire, l’AGS vient combler une lacune dans le paysage des connaissances du Sancerrois. En effet, la géologie est hélas souvent absente face à la biodiversité (faune et flore) qui s’accapare le devant de la scène pour expliquer à celle-seule ce qu’est le patrimoine naturel ou le développement durable. Grave erreur que de penser cela ! Biodiversité et géodiversité ne font qu’un. Au même titre que l’Homme, n’oublions pas que la Terre est un être-vivant dont l’âge canonique atteint déjà 4,5 milliards d’années ! Si aujourd’hui, nous entendons parler de changement climatique et d’extinction des espèces, la Terre en a déjà connu plusieurs par le passé. Mieux comprendre son métabolisme, les climats passés, la paléobiodiversité (les fossiles en somme) c’est mieux s’adapter au futur et à une gestion durable d’un territoire. La géologie fait donc le lien entre le passé, le présent et l’avenir.
Le Sancerrois est un territoire au patrimoine géologique remarquable qui peut porter un projet de développement durable en collaboration avec les habitants, et au bénéfice de ces derniers. L’AGS est donc un acteur qui apporte une des briques à l’édification d’une identité territoriale (ex. Unesco, Géoparc, Plus Beaux Villages, Grand Site, etc.). La volonté d’une entente collégiale au service d’un territoire passe par la considération de tous les patrimoines (architectural, paysager, viticole, biologique, archéologique) qui reposent sur l’un d’entre eux, le patrimoine géologique...

Par le Dr. Nicolas Charles (géologue) et l’AGS.